Un copain qui argumente dans ce sens depuis quelque temps vient de tirer sa conclusion avant la fin de la campagne présidentielle. Je ne fais que reproduire son texte en respectant son anonymat. J’avoue que son propos m’interpelle.


Si nous voulons changer quelque chose, c’est maintenant ou jamais.


————

Date : vendredi 21 avril 2017 à 17:36 +0200
Objet : présidentielles: fin?

Bonjour à tous,
Dernier message avant le 1er tour car je respecterai la date limite de campagne, ce soir minuit.
Certains sont surpris de la passion que je mets dans ces présidentielles. En effet je n’ai pas l’habitude de vous arroser de mails pour partager mes opinions politiques, même si je suis un citoyen engagé et que je discute souvent politique, tout comme Françoise d’ailleurs.
Si je mets autant de conviction dans ces présidentielles, c’est que pour la 1ère fois je crois, les propositions d’un candidat sont réunies pour espérer pouvoir atteindre la société qui pourrait ressembler à celle que je souhaite depuis bien des années. Je parle bien du programme, car Mélenchon n’est pas mon gourou. On peut faire les reproches que l’on veut à cet homme, reproches que je partage parfois, mais si on attend le programme et l’homme parfait, on peut attendre longtemps. C’est un méditerranéen passionné, mais de  là en faire un dictateur, c’est une caricature diffamatoire de la part de ceux qui ont tellement peur qu’une telle société voit le jour : ses propositions en terme de démocratie et son parcours le prouvent.
Vous souvenez-vous de ce qu’on a pu dire en 81 avec Mitterrand : chars, dictature, l’armée rouge sur les Champs Elysées…
Autant j’ai voté Hollande en 2012 en ne croyant pas à son « le changement c’est maintenant », mais je voulais tellement dégager Sarkozy. En 2017, si je souhaite que les autres ne soient pas élus, c’est vraiment parce que j’adhère au programme « Avenir en commun ».
Et cette nouvelle société possible, je ne la souhaite pas tant pour moi (j’ai déjà quelques km) que pour mes enfants, petits-enfants et toutes les générations que je ne verrai pas.
Il y a des choses que je ne comprends pas bien : à longueur de temps, je vois, j’entends l’écœurement d’une grande majorité de gens : Cahuzac, Fillon, les gens qui dorment dehors ou dans leur voiture (dont des salariés), quand ils ne meurent pas, les grands groupes qui échappent à l’impôt, le renflouement des banques (qui dégagent des profits immenses). La liste serait très très longue…
Dernier épisode en date : l’attentat qu’on a très vite qualifié de terroriste à Dortmund (match de foot). Et bien non ! Le mobile était tout simplement financier. Où va se loger la spéculation ? On place des bombes autour de footballeurs pour spéculer sur ses actions !…
Et cette société ne marche pas sur la tête ?!…
Et quand on propose un changement des règles du jeu par la voix démocratique, on entend : il a une trop grande gueule, il engueule les journalistes, il aime trop le Venezuela ou Castro…
On s’indigne pendant 5 ans et puis plus rien !
Si on souhaite que ça change, on ne peut laisser élire Le Pen, Fillon ou Macron.
Comment ne peut-on se rendre compte que Macron sera pieds et mains liées par la finance et les grands groupes, tout à fait volontairement puisqu’il en est pleinement partie prenante, et qu’à partir de là, il ne fera strictement rien pour ceux qui sont plus ou moins mal lotis, et donc sans société apaisée et plus égalitaire, les choses ne pourront s’améliorer, que ce soit sur le plan social ou économique ?
Il y aurait bien Hamon, son programme me plait, mais encore une fois comment pourrait-il l’appliquer avec le PS derrière, PS qui est en grande partie déjà en discussion avec Macron. Et puis  lors de son dernier meeting on a pu entendre certains propos calculateurs qui tendraient à prouver qu’il est déjà dans l’après 2017. N’était-ce pas une stratégie depuis le début (si c’est le cas, ça me semble être une grosse erreur mais c’est un autre problème) ? En attendant, de sa faute, on va se taper au moins 5 ans, avec, au moins pire, Macron.
D’ailleurs Hamon, mais aussi Poutou, et aussi Dupont Aignan, ont déjà dit qu’ils voteraient eux-mêmes Mélenchon au 2è tour ! Alors !… Pourquoi ne pas le faire dès le 1er car, évidemment,  pour voter pour lui au 2d tour, encore faut-il qu’il y soit.
Autant de changements à venir, ça peut faire peur et je peux le comprendre (même si c’est généralement irrationnel), mais relisez les propositions et vous vous rendrez compte que les seuls à qui ça doit faire peur c’est ce petit clan qui règne de façon hégémonique sur nos vies depuis tant d’années.
J’ai entendu plusieurs personnes me parler de leur crainte de voir leurs impôts s’envoler.
Il suffit d’aller voir le simulateur qui est sur le site de « La France insoumise » pour s’apercevoir que les impôts n’augmenteront qu’au-delà de 8000€/mois pour un couple. Et au-dessus, ce sera très progressif puisqu’il y aura 14 tranches au lieu de 5. Rien à craindre donc pour les impôts ou les économies. Ce ne sont pas ces « richesses » là qui sont visées. Il faut simplement que les très riches et/ou très gros salaires partagent un peu plus.
S’il n’y a que les couples qui gagnent plus de 8000€/mois qui ne votent pas Mélenchon alors ça va être du 90 ou 95 %…
Et des peurs infondées, il y en a bien d’autres : dictature, chars russes ou cubains ou vénézuéliens…
Le vote Mélenchon comporte des risques bien sûr, mais tellement moins qu’une victoire de Le Pen, Fillon, ou Macron (peut-être pas uniquement pour demain, mais aussi pour après-demain).
Et puis quels risques ? Le seul risque possible, c’est d’être déçu parce que tous ces espoirs ne se concrétisent pas. Effectivement, même si je pense que la grande majorité des promesses seront mises en application, je ne peux évidemment pas l’assurer depuis mon petit bureau. Et rappelez vous : on peut révoquer n’importe quel élu !
Quand je fais le tour des grandes lignes des propositions, je me demande ce qui peut bien faire peur et ne pas tous nous inciter à voter Mélenchon ?
  • En politique étrangère : mis à part toutes les caricatures énormes, on peut sans doute discuter sur ce sujet. Mais on peut convenir que toutes ses propositions vont plutôt dans le
    sens d’un apaisement, du dialogue, de la paix
  • Europe : son objectif n’est pas d’en sortir. Mais avouez que cette Europe, sous cette forme, nous fait du mal et nourrit le FN et qu’il faut une autre détermination et une autre indépendance que celle de Flamby pour la changer.
  • National : lisez ou relisez le programme, c’est presque trop beau. Les énergies renouvelables, l’eau, l’agriculture paysanne, l’éducation, la culture, santé et protection sociale (beaucoup de nos enfants vont bien, même si je sais que ce n’est pas le cas pour tous. Mais même s’ils vont bien aujourd’hui, nul n’est à l’abri, et je préfère alors le projet de Mélenchon à celui de Fillon ou Macron), économie ( favoriser les PME et PMI, la proximité. Il ne s’agit pas encore une fois de supprimer banques et grands groupes, mais de faire en sorte qu’ils ne fassent plus la pluie et le beau temps, tout ça en ne pensant qu’au fric
L’argent, c’est important, mais c’est dangereux quand c’est le seul moteur).
Et tout ça, ça vous fait peur ? Ca ne vous fait pas envie, ces objectifs ne vous enthousiasment pas?
Moi si !
Pour nous, c’est de loin le programme le plus humain, valeur primordiale pour nous (ça devrait l’être même si on est riche).
L’humain d’abord !!!!!!!!!!


Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.