Chers lecteurs, bonjour.

Charlie Hebdo : Oui, c’est compliqué !!

La mobilisation pour ce que j’appelle, le droit à la liberté d’expression a été un succès. Et aujourd’hui encore, j’en use librement  Mais attention, j’en use mais en abuser pourrait nuire à autrui. Et la limite à ne pas dépasser est difficile à trouver.
Le vieil adage “La liberté s’arrête où commence celle des autres” ne me plait pas particulièrement car la vie en société oblige à vivre sous certaines contraintes. Il existe un domaine de chevauchement entre les libertés individuelles qui oblige chacun à faire des efforts.
J’emploierais plutôt la formule suivante : “La liberté s’arrête là où elle nuit aux autres”.

L’édition du 14 janvier de Charlie Hebdo est nécessaire pour démontrer l’impact nul des actions terroristes. La “Une” fait déjà l’objet de débats. Elle reste modérée.
J’ai exprimé la nécessité pour la communauté islamique de réformer ses institutions pour recadrer les fondements de l’Islam et en diffuser une doctrine cohérente avec notre époque et homogène entre les mouvances.
Mais il est tout aussi nécessaire dans notre société laïque libérale de définir les limites de nuisance à autrui.
Oui, le monde est libre de tout faire mais l’excès de liberté doit être condamné lorsqu’il porte atteinte à autrui. Pour en comprendre les limites, il faut aussi écouter autrui pour le comprendre. Les droits sont identiques entre les parties.

Vos commentaires.
Manu

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.