Diner chez des copains pendant lequel je raconte mes ‘exploits’ de restauration….. Jean-Luc me confie un de ses livres. Cet article lui est dédié car il souhaite comprendre comment je travaille. Sans prétention.

Avec beaucoup d’images sans intérêt pour un restaurateur averti mais probablement étonnantes pour d’autres, je décris ici tout ce que j’ai fait pour restaurer ce livre.

 

 

A la première inspection, le livre me plait tout simplement parce qu’il y a du travail à faire. Le livre en tant que tel n’a pas grande valeur “Les aventures de Télémaque, de Fénelon, 1826“. On trouve son semblable à 20 € sur eBay. Mais le challenge l’emporte…

 

  • Le cuir est sec, poussiéreux
  • les coins abimés, en particulier un en forme de chou-fleur
  • les gardes déchirées
  • beaucoup de pages déchirées, et presque toutes cornées
  • cahiers déboitées
  • et au cours du démontage, je constate même qu’il manque un cahier complet ainsi que d’autres feuillets
 
Donc une vraie galère !

1ère étape : Nettoyage de l’extérieur

Dépoussiérage, nettoyage du cuir au savon Brucknel, un peu de Klucel G étalée à la paume de la main pour absorber l’aspect duveteux des déchirures. Evidemment, ça ne change pas l’aspect des choux-fleurs dans les coins…

2ème étape : Analyse de l’intérieur

Dans l’état des cahiers, il est clair qu’il faudra démonter le livre. Apparemment, les pages de garde se décollent bien. Par précaution, sur certaines zones, décollage après absorption de tylose bien liquide. Il manque les gardes volantes, il faudra trouver un papier fait main de la même texture.

Analyse des cahiers

Nettoyage rapide des pages et des cahiers.

Découverte majeure : il manque les pages 121 à 150, dont 1 cahier complet : le n°7.

Décision contraire à toute déontologie mais cela contribuera à l’entrainement : recherche sur Gallica de l’édition, si elle existe. Pas tout à fait la même mais les pages correspondent : du Photoshop en perspective

3ème étape : Démontage

Je commence par détacher le cuir,

puis défaire les nœuds des passures

Enfin, démontage des cahiers en repérant le schéma de couture pour recoudre à l’identique

4ème étape : Réparation des cahiers et des pages,

en passant pas l’étape Photoshop 

  • Rattrapage des numéros de page et des réclames
  • Reprise des textes pour enchainement des anciennes et des nouvelles pages
  • Recherche de la couleur de fond et essais sur papier fait main
  • Impression recto-verso par feuillet
Réencartement et passage sous presse

4ème étape : couture, endossage…

Réparation des coins

Passure

5ème étape : Repose du cuir

Le corps d’ouvrage a été fortement compressé, ce qui facilite la repose du cuir qui s’emboite sans casser les remplis en gouttière.

Restauration des coins avec les greffons

Pose des tranchefiles

Restauration des mors, du dos





et donc pour finir avec les coiffes, c’est le gros du boulot

Dernière étape majeur : la reprise de teintes

On comprend tout de suite pourquoi il est plus facile pour un débutant de commencer avec des cuirs bruns….Les veaux blonds seront pour plus tard

et voilà le résultat…

Encore des progrès à faire, mais la fusion des greffons commence à s’améliorer avec un meilleur geste d’élagage du cuir ancien. La marche disparait.

#

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.