Nous partons vers un grand débat qui démarre dés aujourd’hui à l’Assemblée Nationale. Le titre du projet me paraît déjà plus prometteur que le précédent : il s’agit bien du “mariage pour tous” et non du mariage homosexuel, ce qui met à égalité les homosexuels et les hétérosexuels – c’est une des revendications sur la non-discrimination. Mais la question essentielle est “pour quoi faire ?”

Il s’agit bien ici du mariage civil, et non du mariage religieux. il est évident que l’Eglise sera toujours opposée dans la mesure où le principe est contraire à la théologie. Toutefois, croyants et hommes d’Eglise peuvent avoir une opinion pertinente pour peu qu’elle concerne l’union civile.

Le mariage – civil donc – est un engagement d’amour pour le meilleur et pour le pire. Homos, hétérosexuels, on peut imaginer que ce soit possible… par opposition au PACS que je qualifie de manipulation économique ou fiscale pour protéger des biens personnels, payer moins d’impôts, obtenir une affectation fonctionnaire plus confortable. Vous l’aurez compris, je suis contre le PACS. À l’heure où nous luttons contre toutes les niches fiscales, celle-là en est une. Certains couples non pacsés vivent heureux et ont des enfants naturels.

Dans ce contexte, le mariage pour tous est donc acceptable. Face à un tel engagement et seulement dans ce cas – je viens d’apprendre qu’un célibataire pouvait adopter et c’est anormal -, on peut donc alors permettre “l’adoption pour tous” si “mariage pour tous”. Ce n’est qu’un tel engagement qui puisse le permettre. Bien que convaincu qu’un père et une mère peuvent assurer un meilleur équilibre pour l’enfant, les 2 parents de même sexe peuvent apporter l’amour que l’enfant attend. Je mettrai un bémol quant à la priorité et cela méritera débat : privilégier les parents hétérosexuels qui ne peuvent pas avoir d’enfant, puis les parents homosexuels et ensuite seulement les parents qui peuvent ou qui en ont déjà.

Peut-être d’autres arguments en faveur ou contre cette évolution majeure de société ?
Mais ne pas se tromper de débat !

A vous lire !

Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.